Dr Jean-François Tremblay, porte-parole de la Société canadienne de rosacée

Dr Tremblay est fier d’agir comme porte- parole pour la Société canadienne de la rosacée. Celui-ci traite depuis plus de 15 ans quelques centaines de patients par année atteints par cette condition affectant grandement la santé de la peau et la qualité de vie.

Dr Jean-François Tremblay a complété sa spécialité en dermatologie en Californie avant de faire une sur spécialité en chirurgie au laser. Propriétaire de la clinique MédIME située au Sanctuaire du Mont-Royal de puis 15 ans, Dr Tremblay a eu l’occasion de voir et de traiter plusieurs milliers de patients atteints de rosacée. Son expertise servira à démocratiser la rosacée auprès de la population canadienne.

Dr Tremblay est fier d’agir comme porte- parole pour la Société canadienne de la rosacée. Celui-ci traite depuis plus de 15 ans quelques centaines de patients par année atteints par cette condition affectant grandement la santé de la peau et la qualité de vie.

Dr Jean-François Tremblay a complété sa spécialité en dermatologie en Californie avant de faire une sur spécialité en chirurgie au laser. Propriétaire de la clinique MédIME située au Sanctuaire du Mont-Royal de puis 15 ans, Dr Tremblay a eu l’occasion de voir et de traiter plusieurs milliers de patients atteints de rosacée. Son expertise servira à démocratiser la rosacée auprès de la population canadienne.

La rosacée touche 3 millions de Canadiens âgés de 30 et 50 ans. C’est une maladie de la peau courante, bénigne, mais chronique qui est souvent héréditaire. Les femmes semblent être plus touchées que les hommes, mais la sévérité est plus prononcée chez les hommes.

La rosacée débute souvent vers l’âge de 30 ans même si les gens rapportent avoir toujours eu la peau sensible et sujette aux rougeurs durant leur enfance et leur adolescence. La rosacée est une maladie chronique qui se caractérise par des rougeurs au niveau du visage et qui évolue par poussées successives. Les rougeurs vont se diffuser progressivement, avec une atteinte de l’épiderme qui peut être plus ou moins vive. Plus on agit rapidement, plus on a de chances de l’enrayer facilement.

 

Il existe 4 stades de rosacée.

Stade 1 de rosacée

Lors de changements de température brusques, après avoir bu du vin ou avoir mangé des aliments épicés, des rougeurs apparaissent de manière soudaine au niveau du visage et du cou et elles s’accompagnent de sensation de chaleur. La peau retourne à la normale en 30 minutes environ. La peau est plus réactive qu’avant et les produits de soins de la peau peuvent causer des rougeurs, des sensations d’échauffement et des picotements. Les gens disent être ‘’allergiques’’ à tous.

 

Stade 2 de rosacée

La peau est de plus en plus sensible et réactive. Les rougeurs sont diffuses particulièrement au niveau des joues et du nez. Elles sont maintenant permanentes.  On peut également observer des capillaires dilatés, caractéristiques de la couperose. Des bouffées de rougeurs appelées aussi flushs se manifestent sur ce fond de rougeurs, les accentuant quand ils surgissent.

 

Stade 3 de rosacée

Des éruptions de boutons sur fond d’inflammation font leur apparition. Ce ne sont pas des boutons d’acné, mais bien de petites bosses indurées et rouges. C’est ce que l’on appelle des papulopustules. Elles ont tendance à réapparaître toujours au même endroit, surtout au début. Elles peuvent disparaître sans aucun traitement et revenir ensuite. Ce sont des poussées qui évoluent progressivement et peuvent connaître des rémissions. Elles peuvent s’étendre sur tout le visage.

La peau tiraille, est plutôt sèche, et devient intolérante à de nombreux produits cosmétiques notamment les cosmétiques gras.

Si un dermatologue n’a pas encore été consulté, il est important de le faire à ce stade pour éviter d’évoluer vers un stade plus sévère et plus long à traiter.

 

Stade 4 de rosacée

Arrivée à ce stade, la dermatose prend un tournant difficile d’un point de vue esthétique. Le nez peut être augmenté de volume, rouge, et les pores de peau sont dilatés.  C’est un stade tardif qui ne touche principalement que les hommes âgés de plus de 50 ans.

 

 

Traitements pour la rosacée

Heureusement, des traitements sont disponibles et efficaces pour réduire les symptômes de la rosacée. Le traitement de la rosacée débute par la protection solaire et l’adoption d’une routine pour la peau adaptée à celle-ci. Certains médicaments peuvent aussi être prescrits pour traiter l’inflammation et les boutons. Le laser VBeam enraye les vaisseaux sanguins et contribue à renverser l’évolution de la rosacée. Le VBeam, un laser à colorant jaune pulsé est à la fine pointe de la technologie pour traiter plusieurs conditions de peau inflammatoires telles que la rosacée. Son faisceau lumineux est absorbé par les globules rouges contenus dans les vaisseaux sanguins superficiels de la peau.  Les vaisseaux ainsi chauffés sont détruits dans les semaines qui suivent le traitement.

La durée de la séance varie entre 5 et 30 minutes selon la zone à traiter et 1 à 4 séances peuvent être nécessaires selon le stade de rosacée. Une consultation devra être faite avant votre premier traitement afin de déterminer le nombre de traitements requis.

Si vous croyez être atteint de rosacée, prenez rendez-vous chez MédIME pour une évaluation sans frais avec l’une de nos consultantes au 514 739-7444 ou en complétant le formulaire de prise de rendez-vous.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *