Cancer de la peau, un problème d’adultes et de jeunes

Au Canada, le mélanome est le huitième cancer le plus courant. Environ 5500 personnes seront diagnostiquées de ce cancer cette année et 950 en décéderont. En 2010, les dermatologues ont traité plus de 40 000 cancers de la peau au Québec*. «Parmi tous les cancers diagnostiqués chez les 15 à 29 ans, le mélanome est le troisième plus fréquent chez les jeunes femmes, où il compte pour 11 % des nouveaux cas. Des preuves croissantes démontrent que l’exposition aux rayons ultraviolets des lits de bronzage et des lampes solaires augmente le risque d’apparition du mélanome, surtout si cette exposition commence au cours de l’adolescence ou au début de l’âge adulte», peut-on lire dans la documentation de l’Association canadienne des dermatologues.

*Notez aussi que tous les cancers de la peau, y compris le mélanome, peuvent être guéris à condition d’être dépistés et traités à temps.

 

Prévenir le cancer de la peauPrévenir le cancer de la peau, oui, mais comment?

Afin de contrer les dangers du soleil, le Dr Jean-François Tremblay, dermatologue à l’Institut de médecine esthétique de Montréal, rappelle l’importance des mesures de base à être observées : « Une protection adéquate et méthodique est plus que jamais nécessaire. Ainsi, il est fortement recommandé qu’un écran solaire avec un facteur de protection de 30 ou plus soit appliqué ainsi que le port de chapeau à large bord et une exposition au soleil de courte durée soit observée. Cela doit devenir une routine et un réflexe, surtout dans le cas de jeunes enfants qui sont encore plus à risque. »

 

Cancer de la peau, cabines de bronzage et médicaments

Il y a deux mythes que le Dr Tremblay tient à détruire : « il est faux de penser que le salon de bronzage est plus sécuritaire que l’exposition au soleil; la vitamine D présente dans le poisson et le lait est suffisante pour l’être humain. Nul besoin de trouver cette vitamine dans les rayons du soleil.»

À ceux et celles qui seraient attirés par les cabines de bronzage, le Dr Jean-François Tremblay, comme de nombreux dermatologues, les déconseille fortement. « Elles sont nocives pour la peau et favorisent le photo

Crème solaire et cancer de la peau

vieillissement. C’est d’ailleurs déplorable que certaines personnes recommandent les cabines de bronzage pour traiter l’acné. De nos jours, on a suffisamment de bons produits et médicaments pour traiter l’acné sans avoir besoin de s’exposer aux rayons UVA et UVB », déclare le dermatologue.

Il est à noter que certains médicaments et crèmes topiques contre l’acné – notamment celles qui contiennent du peroxyde de benzoyle – rendent la peau plus sensible au soleil. « Pour les crèmes, on suggère de les appliquer le soir plutôt que le matin, et de bien nettoyer la peau au lever », conclut le dermatologue. Ceci, pour éviter que la peau, rendue plus sensible aux rayons solaires, subisse un coup de soleil.

 

Cancer de la peau: Le saviez-vous?

L’impression que les boutons s’atténuent l’été grâce au soleil n’est qu’une illusion? En fait, les rayons UVA et UVB ont pour effet d’épaissir l’épiderme et d’assécher la peau, et donc d’emprisonner le sébum, ce qui favorise la formation de boutons et de points noirs qui apparaîtront quelques semaines plus tard, au grand désespoir de ceux qui se croyaient débarrassés de leur acné!

Soyez prudent et prudente avec le soleil et évitez les cabines de bronzage!
[dt_sc_hr]

Références sur le cancer de la peau

Cancer de la peau et le soleil

Les dangers du soleil sur la santé

Informations sur le bronzage

Association canadienne de dermatologie

Société canadienne du cancer

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *